DRAMATIS PERSONAE

  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
CONTEXTE

Venise a sombré, Venise a peur. L'eau s'est teintée de rouge, les rues devenues dangereuses. Cette ville autrefois si magnifique, si belle, comme un petit paradis sur terre est devenue froide et lugubre. À la recherche d'une jeunesse éternelle, deux organismes s'affrontent dans les rues de Venise dans un jeu de meurtre inlassable.

Aileen LevyAres RiveiraMnemosyne
06.08

On fait le plein de nouveauté! C'est par ici.

Top site 1
Top site 2
Top site 3
Yggdrasill Treet



Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël

Aline Saël
Aline Saël


Age : 23 Merci qui : Ambroisie ♥ Messages : 68

Voir le profil de l'utilisateur

Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Empty
Sam 12 Juil - 17:33
Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël 1189798
SAËL ALINE
20 ANS
ITALIENNE
VÉNITIENS - JOURNALISTE
AUCUN ALUMNUS



CARACTÈRE
AU TRAVAIL

Aline est une personne de confiance. Méticuleuse, elle aime le travail bien fait et passer des heures à parfaire son ouvrage ne la gêne absolument pas. Au contraire, c'est au final une source de satisfaction de savoir qu'elle a fait du mieux qu'elle pouvait. Cependant, la jeune femme reste modeste et n'attendra jamais de compliments pour quoi que ce soit. Elle estime normale de ne pas bâcler les choses. Bien entendu, il lui arrive de devoir boucler un article à la va-vite, par manque de temps et à ce moment-là, la journaliste se sent affreusement frustrée. La fois suivante, elle redoublera d'efforts pour rattraper son coup. C'est également une collègue très sympathique. Aline n'hésite jamais à apporter son aide et quand elle le fait, c'est de bon cœur. Le seul reproche qu'on pourrait lui faire, c'est de faire tomber une pile d'une centaine de feuilles, de renverser son café sur la chemise d'un collègue de bureau, de fermer le logiciel de traitement de texte sans avoir enregistré au préalable … Quand elle n'est pas Miss Catastrophe, certains prendraient presque des paris sur le temps qu'elle mettra à animer de nouveau les locaux avec ses bourdes. Quoi qu'il en soit, cela ne nuit en rien à la qualité des propos que tient Aline. Celle-ci s'exprime toujours de façon claire,  habile et elle possède une très bonne capacité de raisonnement, qualité essentielle pour son travail de journaliste. Lorsqu'elle mène sa petite enquête, il est très pratique pour elle de savoir mettre en relation telle ou telle information et d'en tirer des conclusions évidentes. De plus, sa curiosité la mène régulièrement à prendre connaissance de choses dont personne n'était au courant. Tel un félin pistant sa proie, elle fait toujours de son mieux pour récolter des informations. En somme, Aline est une personne très agréable, avec qui il fait bon de travailler. De plus, lorsqu'il le faut, elle sait prendre des décisions sans attendre de directives et n'a pas peur d'avoir des responsabilités. Elle assumera toujours les conséquences de ses actes.

A LA MAISON

Aline apprécie d'être à la maison. C'est le seul endroit où elle se sent pleinement en sécurité. Très attachée à son foyer, elle participe aux tâches ménagères mais ne s'avère pas très douée dans l'art culinaire. Elle se contente généralement de faire des plats simples pour ne pas intoxiquer ses proches avec des plats carbonisés ou bien trop relevés. Si toutefois, la jeune femme sait tenir une maison bien propre, il lui arrive de ne plus savoir où elle a rangé un objet. La plupart du temps, elle tombera dessus sans s'y attendre et se contentera de penser qu'elle fut bien sotte d'avoir oublié son emplacement. Elle invoquera même l'excuse d'avoir tellement de choses à se rappeler pour le travail qu'elle en finit par ne plus avoir de mémoire pour de telles broutilles. Ça ne l'empêchera pas de recommencer pour autant. Généralement, Aline ne regarde jamais la télévision et préfère s'installer sur son lit tout en étudiant de vieux grimoires trouvés à la bibliothèque et relatant des choses et d'autres à propos de légendes et de croyances locales. C'est une férue de mythologie si bien qu'elle connait la genèse grecque comme sa propre histoire. Toutefois, elle lit également beaucoup de romans et surtout, des romans d'amour. Chargée de la rubrique du courrier du cœur, elle tâche de s'informer sur les relations amoureuses à travers les romans, se faisant ainsi une expérience plus riche que la sienne. Les romans policier sont aussi de mise vu les évènements se déroulant à Venise mais il arrive qu'Aline préfère laisser de côté un polar fraichement commencé. La réalité lui suffit amplement.

AVEC SES PROCHES

Toujours partante pour passer du temps avec ceux qu'elle aime, Aline est une personne à l'écoute et pleine d'attention, si bien qu'elle réussit toujours à remonter le moral de ses proches quand ceux-ci ne vont pas bien. Son sourire réchauffe les cœurs et son attitude enjouée rassure. Elle est comme un rayon de soleil dans un ciel pluvieux. Pour elle, l'espoir existe bel et bien et le bonheur aussi. Pousser ses proches à atteindre ce dernier est une de ses préoccupations. Toutefois, sa plus grande peur, ça serait qu'une personne chère à ses yeux l'abandonne. La solitude est son pire ennemi et elle déteste perdre de vue une personne à laquelle elle tient. Dans ce monde changeant et impitoyable, elle redoute toujours l'annonce de la disparition d'un proche si bien qu'elle veille à toujours avoir des nouvelles de ceux qu'elle aime. D'ailleurs, si un dilemme lui était donné en proposant la vie sauve d'un de ses proches en échange de la sienne, elle accepterait de se sacrifier pour protéger l'être aimé. Ça ne veut pas dire pour autant qu'Aline accepterait de mourir aussi facilement, loin de là. Débrouillarde, elle chercherait à se sauver jusqu'au bout, en espérant que quelqu'un de plus fort viendrait la sauver à son tour si les choses tournaient vraiment mal pour elle.

→ Aline est une personne sensible mais qui ne le montre pas. Si elle est prête à écouter les malheurs de n'importe qui, elle n'accorde en revanche sa confiance qu'à très peu de monde. Rares sont les personnes à l'entendre se plaindre. En revanche, il arrive que son oreiller sèche ses larmes au cours de nuits mouvementées par des cauchemars.

→ Elle aime beaucoup la nature et adorerait avoir un animal. Toutefois, elle ne se le permet pas à cause des allergies de sa mère et regrette de ne pas avoir un compagnon canin à ses côtés pour l'assister dans ses enquêtes personnelles.

→ A ses heures perdues, Aline gribouille des esquisses de paysages et de personnes croisées dans la journée qui l'ont marqué. Elle se débrouille plutôt bien.

→ Aline n'a pas de goût prononcé pour la mode et se contente de s'habiller de manière passe-partout, avantage lorsqu'elle essaie d'espionner des conversations durant sa quête d'informations.

→ Bien que cela ne paraisse pas, Aline est assez rancunière et n'apprécie pas qu'on lui joue des tours. Cependant, elle tâchera toujours de rendre la pareille.

→ Si elle voit l'attention d'une personne chère à ses yeux accaparée par quelqu'un d'autre, gare aux crises de jalousie. C'est une des rares occasions où la jeune femme peut sortir de ses gonds.



HISTOIRE
→ Aline Saël naquit par une belle journée d'été à Naples. Ses deux parents furent comblée dès l'instant où ils croisèrent le regard du bébé rapidement éveillé au monde qui l'entourait. Bébé qui grandit très vite et au cœur d'une famille chaleureuse et aimante. Fille unique, elle n'en fut pas pour autant pourrie gâtée. La petite frimousse blonde acquit certaines valeurs que ses parents lui enseignèrent au fur et à mesure du temps. Le respect, le partage, la bienveillance … Tout ce qui lui serait nécessaire pour devenir une personne jugée bonne.

→ Le père d'Aline souhaitait faire régner l'ordre. Policier émérite, il bravait les dangers afin de faire des rues et des villes des lieux surs. Pendant ce temps, la fillette était jalousement protégée et gardée par sa mère qui veillait à ce que sa progéniture ne manque de rien. Une enfance paisible, quoi que, un peu restreinte de la présence de son père. Ce dernier faisait son possible pour rattraper le temps passé avec les hors-la-loi et prenait sa fille sur ses genoux pour lui conter certaines de ses aventures.  Aline se souvient encore de ces dîners animés, où ils étaient tous les trois réunis autour d'un bon repas que sa mère avait concocté avec amour et soin. Ils bavardaient, plaisantaient et riaient de bon cœur.

→ Pourtant, certaines choses s'arrêtent brutalement, sans que l'on sache réellement pourquoi. Un soir, le père d'Aline ne rentra pas. Très tard, le téléphone retentit dans la maison. Un vent de panique accompagna le geste de sa mère qui décrocha le combiné et le porta à son oreille. Il lui fallut quelques minutes avant de raccrocher et de se diriger dans la cuisine. Alors qu'une chaise semblait l'avoir appelée à s'écrouler sur elle, la mère d'Aline fixa le mur jaune habituellement si joyeux. Cette fois-ci, ce jaune semblait tellement triste, tellement fade. Aline aurait aimé croire que ce n'était que ce mur délavé qui avait provoqué des sanglots chez sa mère jusqu'à ce qu'elle s'approche d'elle et tire sur sa manche. Du haut de ses huit ans, la petite blonde osa demander à sa mère : « Que se passe-t-il ? ». La réponse fatidique : il est mort. Aline ne se rappelle plus vraiment à quel point elle avait pleuré ce jour-là. Son seul souvenir est celui de sa mère, lui disant « Ça va aller, ma chérie » en chassant ses larmes de sa joue avec son pouce. A cet instant, la petite fille avait compris que plus rien ne serait comme avant. La vie était amenée à se métamorphoser comme une chrysalide, attendant le bon moment pour ouvrir une nouvelle histoire, tourner une nouvelle page.

→ Les obsèques avaient été cérémonieux et rapides. D'après les collègues policiers de son défunt père, Aline avait appris le comment de cette tragédie. Son père avait tenté une dernière fois de jouer au héros et par manque de chance, il avait oublié qu'une balle de revolver avait encore la capacité de mettre fin à ses jours. Le problème, c'est qu'il n'avait pas su que les cambrioleurs qu'il tentait de rattraper étaient armés. Et tout s'était déroulé rapidement. La balle, le sang, une agonie puis, un dernier souffle. Et plus rien. La mort avait fait son office. « Ma femme et ma fille ... Je les aime. », avait-il murmuré avant de s'éteindre.

→ Quelques temps après ce triste événement, Aline et sa mère avaient déménagé à Venise. Les grand-parents maternels de la petite fille vivaient là et sa mère, rongée par la perte de son tendre et défunt époux, n'arrivait plus à avoir assez de présence d'esprit pour s'occuper comme il se devait d'Aline. Elles quittèrent Naples et la demeure modeste qui avait vu grandir l'enfant. Une petite maison  à la cuisine au mur jaune moutarde. Aline n'a plus jamais revu cette couleur dans une cuisine.

→ Le temps guérit tout et c'était bien vrai. Aline avait réappris à vivre sans son père et sa mère se remettait doucement. Les années passèrent et elle devint une jeune fille capable d'aider sa mère dans la tenue d'une modeste boutique de fleurs. Mais, pendant cette même période, les meurtres se déclaraient de plus en plus nombreux. La situation à Venise s'envenimait jour après jour, si bien que sa mère ne trouva qu'une solution pour protéger sa fille de cette folie meurtrière : l'envoyer dans une école, loin de Venise. Sa mère choisit une école de journalisme suffisamment éloignée afin d'avoir l'esprit tranquille. C'était sans compter sur Aline, inquiète d'abandonner sa génitrice dans cette ville noyée dans le sang. Alors, comme auparavant, sa mère avait séché ses larmes avec son pouce et lui avait dit « Ça va aller, ma chérie, tu verras ». Alors, la jeune fille lui fit confiance, encore une fois. Et c'est ainsi qu'elle quitta Venise et sa mère bien-aimée.

→ Pour se rassurer, Aline téléphonait à sa mère le plus souvent possible et à chaque fois que celle-ci ratait son appel, de vifs souvenirs de la perte d'un défunt père surgissait et l'empêchait de dormir. Ce n'était qu'après avoir eu sa mère au téléphone qu'elle se sentait rassurée et pouvait dormir en paix la nuit suivante. Pendant cette période où la jeune fille fut écartée de Venise, elle pria pour que ces années passent aussi rapidement que possible. Avec brio, elle obtint son diplôme, eut les félicitations de ses enseignants et s'en alla sans aucun remord pour retrouver sa Venise souillée.

→ Son diplôme en poche, elle ne tarda pas à trouver un poste en tant que rédactrice dans un journal local et très apprécié. Au menu de ses articles, les meurtres non élucidés de Venise. Ce qui, au début, était fort déplaisant pour Aline devint très vite un travail intéressant et très instructif. Retracer les évènements, tenter d'apporter des réponses ou bien terminer sur une hypothèse très bancale, mettant en appétit le lecteur. Finalement, Aline appréciait son emploi. Sans compter qu'elle avait aussi hérité du courrier du cœur. Les jeunes filles désespérées, éperdument amoureuses, Aline leur apportait des réponses du mieux qu'elle pouvait et visiblement, les retours étaient très positifs puisque les lettres de détresse abondaient. La vie d'Aline suivait son cours, malgré les évènements funestes se déroulant à Venise. La journaliste avait appris à vivre avec.

→ Peu de temps après avoir intégrée l'équipe de rédaction du journal, Aline avait fait la connaissance d'Aaron. Un jeune homme mystérieux avec qui elle s'était lié d'amitié. Une amitié qui laissait sans doute entrevoir quelque chose de plus fort. Mais pour l'instant, Aline s'en tenait à ce que Aaron lui offrait : un soutien incroyable, une présence rassurante, une personne chère à ses yeux. Puis, c'est aussi à cette période que sa mère lui apprit une chose très importante. Un secret capable de bouleverser sa vie toute entière.

« Notre famille faisait partie d'un ancien groupe connu sous le nom … de Circus Vaticanus. » Sa mère plaisantait, elle devait plaisanter. Jamais leur famille ne pourrait appartenir à une telle organisation, n'est-ce pas ? Aline cherchait une trace d'amusement sur le visage pincé de sa mère. Elle finit par se rendre à l'évidence : elle disait vrai. La jeune femme n'avait jamais vu un air aussi sérieux sur le visage de sa mère. Cette dernière lui raconta tout ce qu'elle savait. Elle lui transmit le secret de son appartenance : Aline était l'une des héritières. Désormais, son choix sur le chemin qu'elle emprunterait pourrait être décisif sur l'avenir de Venise et sur sa propre existence. L'emblème qu'elle portait en médaillon lui semblait tellement lourd à porter. Pour la première fois de sa vie, Aline ne trouvait aucune réponse quant à la marche à suivre. Intégrer l'organisation ? Poursuivre son existence telle qu'elle était ?

→ Quelques jours après avoir eu connaissance de ce secret, elle trouva la réponse. Ce ne fut pas par hasard, bien au contraire. Ce jour-là, elle avait alors rencontré Vincent. Indifférente, elle l'avait déjà croisé sans lui prêter attention. Et le voilà, devant elle. Malgré tout ce qu'il lui avait dit pour la rassurer, malgré son attitude se voulant rassurante, Aline refusa d'intégrer le Luvenis Circus. Quelque chose au plus profond de son être lui criait de ne pas rejoindre Vincent dans sa quête. Alors, elle suivit son instinct et rejeta sa place d'héritière. C'est ainsi qu'elle poursuivit son existence. Comme si de rien n'était. Du mieux qu'elle pouvait, elle fuyait Vincent et son regard insistant. Comme si elle craignait de se faire manipuler, de finir par craquer.

→ Quelques mois plus tard, Aline continuait de travailler comme journaliste. Ignorant l'appel de son héritage, elle avait choisi de s'accorder à mener sa propre enquête. A vivre par ses propres choix et à percer les secrets de la fontaine de Jouvence. De plus, sans le savoir, être héritière du Circus Vaticanus la plaçait dans une position délicate vis-à-vis de Aaron. Si l'un comme l'autre apprenaient leur appartenance respective, leur relation, de quelque nature qu'elle soit, pourrait-elle survivre ? Parviendrait-elle à protéger sa mère et ceux qu'elle aime des dangers de Venise ? Seul l'avenir le lui dira … Déploie tes ailes, Aline, et vole au-dessus de cette mare de sang.



JERRY
18 ans
COMMENT AS-TU CONNU DP ? Via un partenariat (:
UN PETIT MOT ? Concept très sympathique qui ne semble laisser aucun membre à la traine (on sent que tout le monde peut réellement faire avancer l'histoire )
NILL 【DOGS BULLETS & CARNAGE】
Marco S. Da Firenze
Marco S. Da Firenze


Age : 20 Merci qui : Alone ♥ Messages : 72

Voir le profil de l'utilisateur

Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Empty
Sam 12 Juil - 18:49
Bienvenue à toi sur le forum ♥
Bon courage pour le reste de ta fiche, si tu as un quelconque problème ou une question n'hésite pas à contacter Alone ou Pia =3


Aline Saël
Aline Saël


Age : 23 Merci qui : Ambroisie ♥ Messages : 68

Voir le profil de l'utilisateur

Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Empty
Sam 12 Juil - 20:59
    Merci beaucoup Marco
    Pour le moment, ça va, j'ai bien potassé tous les sujets de renseignements ainsi que les liens du personnage pour ne pas m’embrouiller :')
Aline Saël
Aline Saël


Age : 23 Merci qui : Ambroisie ♥ Messages : 68

Voir le profil de l'utilisateur

Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Empty
Dim 13 Juil - 12:12
    Excusez moi pour le Double-Post mais simplement pour vous signaler que ma fiche est terminée, j'espère ne pas avoir fait de gaffes
Pia J. Lupinelli
Pia J. Lupinelli


Merci qui : Alone Messages : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Empty
Dim 13 Juil - 13:32
Bienvenue, bienvenue petite Aline ** Je suis ravie de voir ce personnage enfin pris (Oui, je l'avoue, c'est l'un de mes prédéfinis préféré gniih ♥) et je suis encore plus ravie de te valider ! Ta fiche est très bien et je suis pressée de voir Aline en rp, ohohoh. ♥
Aline Saël
Aline Saël


Age : 23 Merci qui : Ambroisie ♥ Messages : 68

Voir le profil de l'utilisateur

Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Empty
Dim 13 Juil - 15:10
Merciiiiiii ♥️ Il faut dire qu'elle m'a fait de l’œil dès que j'ai jeté un œil aux prédéfinis ;;  Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël 3548742577 


Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël 14071504310063997
RELATIONSHIPS
Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Tumblr_n2c29paa3j1qztgoio2_250
Man is the most insane species. He worships an invisible God and destroys a visible Nature. Unaware that this Nature he’s destroying is this God he’s worshipping.
Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Tumblr_n2c29paa3j1qztgoio4_250

Contenu sponsorisé




Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël Empty

Un ange peut-il encore voler à Venise ? - Aline Saël

Page 1 sur 1


DRAMATIS PERSONÆ :: Personaggi :: Identificazione :: Validés
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-