DRAMATIS PERSONAE

  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
CONTEXTE

Venise a sombré, Venise a peur. L'eau s'est teintée de rouge, les rues devenues dangereuses. Cette ville autrefois si magnifique, si belle, comme un petit paradis sur terre est devenue froide et lugubre. À la recherche d'une jeunesse éternelle, deux organismes s'affrontent dans les rues de Venise dans un jeu de meurtre inlassable.

Aileen LevyAres RiveiraMnemosyne
06.08

On fait le plein de nouveauté! C'est par ici.

Top site 1
Top site 2
Top site 3
Yggdrasill Treet



Ghiro "le Loir"

Invité
avatar




Sam 19 Juil - 23:51



Ferracin Alessandro
25 ans
Italien
Luvenis Circus & Habitant

Débordement【exundātĭo】
surnommé Ghiro "le Loir"
18 juillet 1989
Vénitien d'origine
Lanceur de couteaux

Le Débordement – ou "Débordement d'énergie" – est un phénomène constamment actif. À chaque instant, le corps de Ghiro ingère et accumule de l'électricité statique. En fonction de ses actions et de son environnement, la charge peut augmenter très rapidement ou mettre plusieurs jours, parfois plusieurs semaines à atteindre un point critique. Le Débordement peut alors être déclenché par un choc physique ou mental, ce qui le destine à une maîtrise plutôt chaotique. Lorsque l'énergie est libérée, un claquement sec et puissant retentit, produis par le réchauffement brutal de l'air qui entoure Ghiro. La puissance de cette décharge varie en fonction de l'accumulation de la charge ; elle peut se résumer à un léger courant électrique qui dressera les poils sur les bras, ou éclater dans une vague de courants dynamiques. Bien heureusement, même les décharges les plus puissantes restent de faible envergure.
Au plus bas de ses charges, Ghiro est souvent léthargique – ce qui lui a vallu son surnom. Plus il accumule d'énergie, plus il se montrera vif et alerte. S'il tarde trop à utiliser son Débordement, il deviendra dangereusement hyperactif, augmentant ainsi les risques de déclencher accidentellement l'alumnus. C'est pourquoi Ghiro prend-il soin de libérer régulièrement de faibles chocs inoffensifs, ce qui suffit tout de même à agacer parfois son entourage lorsqu'une simple poignée de main suffit à hérisser les cheveux sur le crâne.




CARACTÈRE
"C'era una volta..."

Si Ghiro est somnolant, c'est que la torpeur entrave ses mouvements. S'il parait maussade et peu bavard, c'est simplement qu'il a vidé ses batteries récemment. Pourtant, de paroles il n'est pas avare. Ghiro est enjoué. Il a l'humour un brin amoral, certes, mais ne pense jamais réellement à mal.
Ghiro est maladroit. Le Bien, le Mal, il peine à analyser la limite qu'il entrevoit. Ghiro n'est pas méchant, mais parfois un peu violent. S'il frappe trop facilement, c'est qu'il a peur de recevoir le premier coup. Surtout depuis l'accroissement des meurtres récents.
Ghiro est serviable, fidèle et aimable. Il dort beaucoup, ce qui ne facilite pas sa vie sociale, mais il sait faire l'effort de s'arracher à son sommeil pour les cas extrêmes. S'il traîne alors la patte, ce n'est pas par paresse, mais juste par détresse.
Ghiro est consciencieux. Dans son travail, dans ses corvées, il cherche toujours à bien faire, même s'il est parfois un peu lent. Sur la scène, Ghiro est concentré. Il aime le show, il aime les acclamations et les encouragements des enfants.
Ghiro... n'a pas une hygiène douteuse. S'il est constamment enveloppé d'un parfum de musc puissant, c'est à cause de ses amis odorants. Ils sont cinq, cinq petits furets qui vivent avec lui et le suivent continuellement. L'odeur est un peu forte, certes, mais contrebalancée par les effluves de caramel dont Ghiro raffole tant. L'odeur de poils, de sueur et de poussière se voit adoucie par cet arôme sucré, ce qui rend la compagnie de Ghiro bien moins compliquée.

Si Ghiro est énergique et fringant, c'est qu'il commence à tarder, c'est qu'il n'a pas pris le temps de se décharger. Impossible de le tenir alors, il parait plus vivant. Ghiro rit beaucoup, bien que le sujet de ses blagues ne soit pas toujours évident. Il aime jouer, s'amuser avec ses furets. Il aime s'entraîner au lancé de couteaux. Quand il ne s'entraîne pas, Ghiro traîne aux alentours du cirque. Ghiro n'aime pas s'éloigner. Il aime être accompagné, mais la ville l'effraie. Depuis quand ? Il ne sait plus. Mais aujourd'hui, pour lui, la ville est perdue. Quelle autre importance, alors, que de se mettre à l'abri et de protéger ses amis ?
Ghiro n'est pas vraiment peureux. Il craint simplement pour ceux qui sont chers à ses yeux. Ils ne sont plus nombreux ; depuis que son alumnus s'est éveillé, nombre de son entourage a déserté. Mais après tout, les plus sincères ne sont-ils pas restés ? Sa vieille mère et ses furets ?
Ghiro est un brin marginal. Cela non plus, ne facilite pas sa vie sociale. Mais Ghiro n'aime pas beaucoup les contacts physiques, ce qui, je crois, s'explique. Quand une poignée de main vous électrocute, il n'est pas courant d'y revenir.
Enfin, Ghiro aime lire, presque autant que dormir. Des romans d'aventure tout particulièrement. Il ne boit pas d'alcool, mais se permet une cigarette de temps en temps.




Informations complémentaires
Taille
Teint
Cheveux
Yeux
Autre(s)


Partenaires
plutôt grand et élancé
légèrement mat
roux
ambrés
de multiples cicatrices sur le visage, un corps entièrement tatoué, des piercings et dents taillées en pointes

Tosca
mini06.png
Gino

Alfonso

Crescenzo
mini09.png
Valentina



HISTOIRE
"E la serva incominciò~ ♪"

Alessandro est né.
Très vite il a marché, couru, sauté. Il a grimpé, il est tombé, il a glissé. Il a blessé, il s'est blessé, il a frappé. Mais quand s'est-il enfin décidé à parler ?
Plus tard, beaucoup plus tard. Quand les autres savaient déjà chahuter, insulter, mentir. Alors, seulement, il a commencé à balbutier. Pas trop fort, pour qu'on ne l'entende pas et qu'on le croit toujours muet. Mais ça n'a pas marché...


Alessandro a grandi.
En retard, il l'était sur beaucoup de choses. Il était malin pourtant, débrouillard, intelligent. Mais dès qu'on la muselait, son énergie disparaissait. Qu'on le maintienne assis, il s'endormait. Qu'on l’empêche de courir, il finissait par tomber. Les livres d'aventure, il les lisait. Les manuels de géographie, il les voyait sans pouvoir les regarder.

Alessandro a mal tourné.
Les poings, il les a fait parler. Les règles, il les a dédaignées. Naturel à son âge, disait son oncle. Sa mère, il ne l'écoutait pas. Son père, il n'existait même pas.
Son oncle, il l'emmenait chasser. Chasser les rats dans les égouts et les souterrains, à l'aide de ses furets qu'il élevait à la pelle. Son oncle, il portait le couteau. Un couteau pour dépecer. Quelques fois, il le lui confiait, l'entraînait à le jeter. "Un jet de couteau bien placé, c'est un repas assuré !" Les rats cloués au mur, ils ne pouvaient pas contester.


Alessandro a hésité.
Comme son père, son oncle a cessé d’exister. Il est parti un jour, quand l'alumnus a commencé à se manifester. Resté seul avec sa mère, Alessandro a commencé à chercher. Chercher comment l'aider, sa pauvre mère qui continuait de coudre ces vieilles poupées que plus personne n’achetait. Il se sentait si fatigué... De travail, pas question d'en trouver ! Depuis quelques temps déjà, chaque personne qu'il touchait se voyait repoussée. Il connaissait la police et la police le connaissait. Pourtant, il n'avait rien fait ! Ses poings, plus la peine de les faire parler, un simple contact suffisait. Même ses amis, à présent, l'évitaient...

Alessandro a fuit.
Quand le nombre de meurtres a commencé à augmenter, Alessandro vivait caché. Au fond de sa chambre, affamé, nourri par une mère qui était la seule à vouloir encore l'approcher, il essayait de ne pas bouger. Ne pas bouger, ne pas s'exciter, pour que son pouvoir, indigent, ne soit jamais déclenché. Puis un jour, la décharge s'est libérée. Les lampes, les objets, la tisseuse de sa mère, il les a grillés. Il a compris alors que, non maîtrisé, son alumnus représenterait toujours un danger. Sa mère, il l'a quittée. Piteusement, en secret. Trop honteux de la voir peiner un peu plus pour économiser, pour débourser sur tous ces dégâts à réparer.

Alessandro est mort.
Il n'a pas vécu longtemps dans les rues sombres de la cité. Quelques nuits après sa fuite précipitée, il est tombé nez-à-nez avec un visage familier. "Quel dommage !" a crié son oncle qui n'était pourtant pas désolé. Et son oncle, il n'a pas hésité. À coup de poignard, il l'a attaqué. Alessandro a senti la lame le découper. Au niveau de sa lèvre, de sa joue et de son nez. "Un sacrifice !" c'est ce que son oncle disait. Finalement, c'est l'alumnus qui l'a sauvé. Quand la décharge s'est libérée, son oncle, il a volé.

Ghiro est né.
Il a travaillé. Comme cuisinier, comme coursier, toujours au service d'un type plus expérimenté. Il a commencé à comprendre comment tout cela fonctionnait. Malheureusement, à chaque fois, ça n'a pas bien marché. Son alumnus, il fallait régulièrement s'en occuper. Le vider. Le décharger, pour qu'il ne puisse jamais "déborder". Alors, toute la journée il somnolait. Pas plus de quelques heures, qu'il arrivait à se concentrer. Et pour tous ces boulots, ça suffisait jamais. À chaque fois, son job, il le perdait. Mais au moins, personne ne savait. Personne n'était blessé. Les seuls qui étaient dans le secret, c'était sa mère et ses furets. Les furets de son oncle que Ghiro avait récupéré. Ah oui ! Ghiro, c'était son nom désormais. Et son pouvoir, il le maîtrisait. Enfin... c'est ce qu'il se répétait...

Ghiro a trouvé.
Le cirque nouvellement installé, une place à prendre, une place qu'il est en mesure d'occuper. Pour la première fois, les conseils de son oncle, il leur a trouvé une utilité. Comme lanceur de couteaux, y a pas à dire, il sait se débrouiller ! Peut-être même qu'un jour, il aura une assistante comme on en voit à la télé. Mais qu'importe, pour l'instant son contrat a été accepté ! Pour son spectacle, il se servira de ses furets. Il leur fait confiance, et eux savent que jamais il ne les blesserait. Quoi d'autre pourrait-il espérer ?



PSEUDO - Kanigaro
AGE - 25 ans
COMMENT AS-TU CONNU DP? - Sur un Top-site
UN PETIT MOT? - Euh... o.o'
Oui, j'ai deux petites questions ! Je voudrais simplement être sûre d'avoir bien compris : les "habitants" du cirque sont bien sûr au courant de la vague de meurtres, mais ils ne savent rien des deux groupes (Lus Sangini & Altar Sacrificii), ni même des activités consistant à contrer ces groupes de la part du cirque, c'est bien ça ? Donc, sans compter le patron du cirque, ils ne sont pas non plus au courant de la hiérarchie interne du groupe ?
Et ma deuxième question : je n'ai pas bien compris ce qu'était le rôle de Capitaine. Est-ce un rang qui n'est pas accessible de base, mais que l'on peut recevoir en jeu sous certaines conditions ? Et s'il y a un Capitaine, est-ce aussi un rôle "secret" que les habitants du cirque ne perçoivent pas, bien qu'il soit censé faire le lien entre eux et la hiérarchie ?
Désolée pour toutes ces questions, je veux juste éviter de faire des erreurs dans cet univers bien travaillé ^^"
PERSONNAGE 【MANGA】 'Nah, personnage original de【Creature13


Ma fiche n'est pas terminée, mais j'ai préféré commencer à la poster pour que vous puissiez m'arrêter à temps si je fais des erreurs 
Merci !
Marco S. Da Firenze
avatar


Age : 19 Merci qui : Alone ♥ Messages : 72

Voir le profil de l'utilisateur

Dim 20 Juil - 13:48
Bienvenue à toi sur le forum ♥️
Bon courage pour le reste de ta fiche, si tu as la moindre question n'hésite pas   


Aline Saël
avatar


Age : 21 Merci qui : Ambroisie ♥ Messages : 68

Voir le profil de l'utilisateur

Dim 20 Juil - 15:52
    Bienvenue Le Loir \o/
    Amuse toi bien parmi nous et ne cède pas aux avances de la Sainte Palme !   Courage pour le reste de ta fiche ! *S'enfuit sur une licorne*



RELATIONSHIPS

Man is the most insane species. He worships an invisible God and destroys a visible Nature. Unaware that this Nature he’s destroying is this God he’s worshipping.

Alone Caesus
avatar


Age : 23 Merci qui : BERLINGOT. ❤ Messages : 217

Voir le profil de l'utilisateur

Dim 20 Juil - 15:57
Hello, bonjour et bienvenuuue!

Alors concernant tes questions, donc non. Les "habitants", ou plutôt les saltimbanques normaux n'ont pas conscience de la hiérarchie mis en place, car elle est réservée qu'aux héritiers, eux qui ont un rôle à jouer et qui connaissent le pourquoi de la bataille. Du coup, non le Capitaine est exactement le même que les autres. Son rôle est de surveiller si tout va bien dans le cirque quand Vincent ne le peut pas, mais aussi à veiller que certains ne fouillent pas trop dans les affaires du grand patron - sans pour se faire repérer par les autres. En dehors de ça, il est un héritier comme les autres qui a été nommé Capitaine, et donc il n'est pas possible d'obtenir ce poste dans le jeu. :)

Voilà voilà, si tu as d'autres questions, ou que des précisions doivent être apportées, n'hésite pas!
Invité
avatar




Dim 20 Juil - 21:54
Merci beaucoup !  
Et merci pour les précisions !
Plus que l'histoire à ajouter, j'essaye de finir ça au plus vite ^^

EDIT :: Voilà, ma fiche est terminée  
J'étais partie sur une histoire en récit, super longue, mais j'en voyais pas le bout et je me suis dit que ce serait dommage de traîner =x
Marco S. Da Firenze
avatar


Age : 19 Merci qui : Alone ♥ Messages : 72

Voir le profil de l'utilisateur

Dim 20 Juil - 23:05
Plop, soit donc honoré, tu es la première fiche sur laquelle je travaille en tant que nouvelle modératrice du forum ! 8D /sort/

Que dire, que dire, très belle fiche ♥️ J'aime énormément ton style d'écriture, surtout la manière dont est rédigé l'histoire. J'aime l'idée des cinq petits furets, c'est doux, c'est mignon, donc je ne vois aucune raison pour ne pas te valider ! Re bienvenue parmi nous et amuse toi bien  

Je veux un lien   


Invité
avatar




Lun 21 Juil - 8:48
Encore merci ! J'ai hâte de jouer  

Oh ! Et je suis très contente parce que je savais pas si j'oserai te le dire si tôt mais... je veux un lien aussi ! ^^
Je vais donc aller poster sur ta fiche de relations en premier !
Contenu sponsorisé





Ghiro "le Loir"

Page 1 sur 1


DRAMATIS PERSONÆ :: Personaggi :: Identificazione :: Validés
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-