DRAMATIS PERSONAE

  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
CONTEXTE

Venise a sombré, Venise a peur. L'eau s'est teintée de rouge, les rues devenues dangereuses. Cette ville autrefois si magnifique, si belle, comme un petit paradis sur terre est devenue froide et lugubre. À la recherche d'une jeunesse éternelle, deux organismes s'affrontent dans les rues de Venise dans un jeu de meurtre inlassable.

Aileen LevyAres RiveiraMnemosyne
06.08

On fait le plein de nouveauté! C'est par ici.

Top site 1
Top site 2
Top site 3
Yggdrasill Treet



Ballade d'une soirée morbide. [PV Leto]

Invité
avatar




Lun 16 Juin - 20:35

Alicia se baladait, seule, au milieu des rues de Venise. La lune était haut dans le ciel, il était bien minuit, voire même plus. Mais la pénombre ne dérangeait aucunement la Lus Sangini, bien au contraire. Elle adorait cette ambiance dangereuse, malsaine, cette atmosphère emplie d'une malsaine euphorie, d'une douce folie. Elle était debout sur les rebords du canal et s'amusait à rester en équilibre le plus longtemps possible. Un jeu qu'elle préférait nommer entraînement, de son avis. Après tout, quelle soldate ferait-elle si elle s'amusait à des jeux si puérils ? Elle observait l'eau tout en se déplaçant, tapotant parfois dans ses mains pour se servir de son pouvoir et faire onduler le liquide. La lune qui se reflétait s'en retrouvait alors entièrement troublé. Le fait qu'elle puisse ainsi faire bouger la réflexion de cet astre, sans difficulté, la vit rire, un rire simple, sans aucun Alumnus. Certes, elle était là pour commettre un meurtre ce soir, mais elle avait le temps, bien assez de temps. C'est alors qu'elle entendit un bruit de pas, non loin derrière elle. Elle n'était donc pas seule ici ? Elle tourna son visage, prête à réagir selon qui se montrerait. Un civil, et elle feindrait l'ivresse. Un ennemi... Elle se battrait. Pas pour se défendre, non, pour le simple plaisir de se battre.

"Qui est là ?"

Dans le son de sa voix, elle avait placé une petite onde de choc, juste de quoi faire comme un vent léger, assez pour soulever des cheveux. Elle se voulait intimidante, qu'il s'agisse d'un Alumnus ou non. Après tout, elle devait se montrer supérieur à tous, être au dessus des autres. Avancer, évoluer.
Alcyone C. Leto
avatar


Age : 21 Merci qui : Acridine. ♥ Messages : 79

Voir le profil de l'utilisateur

Mar 17 Juin - 22:50



LA NUIT TOUS LES CHATS SONT GRIS.


Alcyone elle aime la nuit, ces moments paisibles au clair de lune, la brise du soir venant caresser sa longue chevelure rose. Ses pupilles d’un rouge anormalement écarlate venait à guetter le moindre des mouvements pouvant se faire à quelques mètres d’elle. On ne sait jamais qui pouvait se trouver là, après tout dans les ruelles de Venise, surtout ces temps-ci un meurtre est rapidement arrivé. Il aurait tout de même été dommage qu’on retrouve le cadavre d’une si belle jeune femme au corps de rêve, le corps violé et mutilé de toute part. Mais la vraie vie c’est que c’est cette même femme qui se charge du sale boulot quand il y a besoin et que son cher double est déjà sur une tête. Alcyone Calliope Leto. Que t’est-il arrivé pour que tu te tournes vers eux ? Ta mère avait-elle raison, ou bien peut-être tort de te mener dans cette direction ? Es-tu venu ici de ton plein gré ou t’es-tu sentie obligé de le faire parce que ta mère était mourante ? Tant de question sans réponse, tant de blanc là où il ne devrait pas y en avoir. La demoiselle secoua sa tête continuant sa route, mains dans les poches sifflotant presque un air de Beethoven. En vérité si Leto traine dans ses quartiers ce soir-là, c’est uniquement en repérage. On a mis la tête d’un de ses protégés à prix, et si elle est là c’est uniquement pour empêcher cette même tête de tomber. Et Leto vivante peu de ses têtes tomberont. Continuant sa route, la demoiselle traversa alors une petite ruelle, pour tourner son regard vers une damoiselle, plutôt jeune au vu de ses traits. Elle ressemblait quelques peu au portrait que lui avait dressé la « cible ». C’est ainsi que ça fonctionne maintenant ? On donne le sale boulot aux gamines qui ont terminés les devoirs après les cours ? La demoiselle ne sourit pas, ce n’était pas le moment des petites tendresses et bisous tout rose. Leto senti alors un vent frôler son visage, ses cheveux suivirent le mouvement venant caresser son visage. « Mon nom t’importe bien peu, crois-moi. » Leto se plaça alors devant la demoiselle, les mains toujours placés dans ses poches. « Tu as sans doute du te perdre, et à l’heure qu’il est tes parents doivent sûrement être mort d’inquiétude pour toi. » Le visage froid, presque impassible. Son boulot c’est de protéger, pas de faire la nounou.

made by .reed


« Je crois en la mort, la destruction, le chaos et la cupidité. Mais ma mère m’a appris que la peur est toujours constante, mais que l’accepter te rend plus fort. »
velvet paw
(gif tumblr/code northern lights.)
Invité
avatar




Dim 22 Juin - 14:30

Alicia écouta les mots de la nouvelle venue, dubitative. Elle pencha la tête sur le côté pour la détailler pendant qu'elle parlait. Des cheveux roses, une taille normale... Bref, une jeune fille normale et un peu excentrique, avec peut-être un petit côté arrogant qui était accentué par la position de ses mains. Mais la jeune Lupi pouvait bien parler, elle même avait des cheveux bleus ainsi qu'un air bien plus qu'arrogant. Lorsque cette dernière eu finit sa phrase, la jeune fille aux cheveux turquoise eut un grand éclat de rire. Elle la prenait pour une gamine, simplement ? Une pauvre petite adolescente en fugue désireuse de retrouver ses parents au plus vite ? Dieu qu'elle se trompait... Alicia désirait lui montrer l'étendue de son erreur en la taquinant un peu, en l'intimidant. Et quoi de mieux que de commencer par une prouesse physique éblouissante ? La jeune fille tapa du talon sur la pierre, provoquant ainsi un léger son dont elle se servit pour amplifier son élan et ainsi la longueur du saut qu'elle s’apprêtait à effectuer. Un départ parfait qui l'avait propulsé assez haut dans les airs. L'atterrissage, lui, risquait d'être un peu plus difficile si elle n'usait pas à nouveau de son Alumnus. Alicia fit claquer ses doigts fortement pour que les ondes produites l'aide à se stabiliser lors de cette "chute". Une activité qu'elle n'avait encore jamais exercé qu'en théorie et qui, en pratique, s'avéra être bien plus difficile que prévu. Peut-être aurait-elle dû se servir d'une source sonore plus intense ? Quoi qu'il en soit, elle parvint à se replacer sur le sol sans presque aucun souci, hormis peut-être les quelques secondes qu'il lui avait fallu pour retrouver une stabilité normale. Désormais, elle était juste devant son interlocutrice, un large sourire sur les lèvres.

"C'est gentil de te soucier de moi mais ne t'en fais pas, les personnes qui m'attendent savent parfaitement que je ne crains que peu de chose dehors, la nuit. Seule. Et toi alors, que fais-tu là ? Tu t'es perdue dans les rues de Venise ? Ou peut-être cherchais-tu quelque chose en particulier ?"

Cette fois-ci, aucun effet n'avait été produit avec son pouvoir. Elle préférait s'économiser, au cas où. Rien qu'au cas où quelqu'un d'un peu plus dangereux se montrait. Car cette personne, en face d'Alicia, lui apparaissait comme totalement inoffensive. Sa trop grande assurance était certainement le plus grand défaut de la jeune fille et elle était encore loin de le corriger.
Contenu sponsorisé





Ballade d'une soirée morbide. [PV Leto]

Page 1 sur 1


DRAMATIS PERSONÆ :: Venezia :: Dorsoduro
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-