DRAMATIS PERSONAE

  • slide
  • slide
  • slide
  • slide
CONTEXTE

Venise a sombré, Venise a peur. L'eau s'est teintée de rouge, les rues devenues dangereuses. Cette ville autrefois si magnifique, si belle, comme un petit paradis sur terre est devenue froide et lugubre. À la recherche d'une jeunesse éternelle, deux organismes s'affrontent dans les rues de Venise dans un jeu de meurtre inlassable.

Aileen LevyAres RiveiraMnemosyne
06.08

On fait le plein de nouveauté! C'est par ici.

Top site 1
Top site 2
Top site 3
Yggdrasill Treet



OLIVIA STRELL ϟ RAISE YOUR WEAPONS

Invité
Anonymous




OLIVIA STRELL ϟ RAISE YOUR WEAPONS Empty
Mar 24 Juin - 10:22
Olivia Strell
23 ans
Italienne
Vénitienne ϟ Journaliste




CARACTERE

Janvier 2010


« À ma petite soeur Olivia ;

Tout d'abord, merci pour cette tradition que tu as instauré dans la famille. Enterrer des capsules temporelles tous les ans, c'est franchement fun à faire.

Si tu lis ça, c'est que tu as maintenant 1 ans de plus.

Ou alors que tu n'as pas tenu ta promesse, ce qui n'est pas très gentil. Mais comme je te connais bien, toi et ton honnêteté, je sais que je peux vous faire confiance à tous les deux.

Bref.

Ça va être un peu long ; Je vais te dire tous ce que j'ai toujours voulu te dire sans jamais le faire, mais que j'ai pensé très fort, suffisamment pour que tu le saches sans devoir l'expliquer.

Je suis certaine que tu n'as pas changé : Ne serres pas les dents d'un air mécontent, c'est un compliment. Je suis infiniment fier de toi, même si tu ne l'es pas. Je sais très bien que ta pseudo-super-confiance en toi est maquillée, je suis ton grand frère à près tout.

Je sais qu'il est [des gribouillis marquent toutes la ligne] un petit peu difficile de se rendre compte de tes qualités ; Même toi tu n'en as pas encore prise conscience. C'est pour ça qu'en excellent grand frère que je suis, je vais te les étaler là, tout de suite, juste devant ta figure, sur cette lettre, histoire que tu puisses la ressortir lorsque tu iras mal, ce qui est rare. Parce que tu es la personne la plus optimiste que j'ai jamais vu, et c'est un gros plus pour toi.

Je te pardonne ton agressivité, ton immaturité, ton imprudence (Mais seulement à moitié, regardes quand tu traverses la route et NE PARLES PAS AUX INCONNU BON SANG), ta rancune et ta lâcheté lorsque vient le moment de faire face aux conséquences de tes actes.

Je sais que la liste pourrait encore s'allonger mais crois-moi, je te promets que ce que ton franc parlé fait de toi la personne la plus véritable dans ma vie. C'est bien d'avoir toujours quelqu'un sur qui compter.

La plupart des qualités que je suis censé te lister descendent d'ailleurs de tes nombreux défauts que j'apprécie tellement.

Le plaisir que tu as à donner tort à autrui t'a rendu capable de faire de petits miracles, ton arrogance feinte t'empêche de te rabaisser à la trahison. Tu es loyale, dévouée, simple, amicale. Tu ne mets personne à l'écart. Et je me fiche que tes émotions se lisent sur ton visage et que ça t'empêche de jouer au poker. Ne joues pas aux jeux d'argent, ça me rassurera. Tu es trop impulsive pour ça.

Ton grand frère, Damien.



HISTOIRE
« Toutes mes... condoléances pour votre père. Voilà ses affaires.  »

Le policier, les yeux remplis de larmes, déposa dans les bras du fils de son ex-coéquipier un carton rempli d'objets diverses, de feuilles, de stylos, d'agrafeuses. Il regarda, peiné, le visage de l'enfant face à lui. Si lui se forçait à rester digne, sa mère avait déjà éclaté en sanglot à la seconde où elle avait aperçu le collègue de son mari. Il ne voyait pas la petite Olivia, probablement à son cours de Self-Défense. Se sentant responsable du chagrin de cette famille, le policier ajouta avant de partir.

« Le traffic a été démantelé. La mort de ton père n'était pas vaine. »


☂  ☂  ☂  ☂  ☂  ☂  ☂  ☂  ☂


« Bon ! Chers élèves... » Il n'y avait qu'Olivia en face de Damien mais il se plaisait à s'imaginer donnant des cours de cuisine à une classe entière. « Aujourd'hui, on va apprendre à cuisiner des escalopes au champignons. Que faut-il faire pour faire des escalopes aux champignons Olivia ?
➡  Des escalopes et des champignons ?
➡  ... »

Olivia rigola de sa propre réponse. Elle le fit seule, tandis que son frère haussait un sourcil, se demandant si on remarquerait la soudaine disparition de sa soeur et le goût étrange des escalopes si il l'étranglait.

« C'est sérieux, Olivia ! Tu sais que c'est... ! Enfin voilà. »

Elle s'arrêta de rire et regarda Damien, l'air triste. Aujourd'hui était l'anniversaire de la mort de leur père. Évidemment, leur mère était au plus mal ; En vérité, se dit-elle, ce n'était pas pire que d'habitude. Elle avait très mal supporté la nouvelle dès le début. D'ailleurs, si elle ne s'était pas mis dans cet état immédiatement, elle et Damien serait eux aussi en train de pleurer à l'heure qu'il est. Mais il fallait bien qu'ils s'occupent d'elle.

« Elle va aller mieux. » lâcha Olivia en sortant la crème fraîche du frigo.


☁  ☁  ☁  ☁  ☁  ☁  ☁  ☁  ☁


« Je veux des explications. »

Mais Olivia garda le silence, les yeux fixés sur le sol. Son nez saignait et de gros bleus marquaient ses joues.

« Des explications. Maintenant.
➡  Si je te disais que main avait malencontreusement finie dans sa figure, tu ne me croirais pas.
➡  Tu lui as cassé le nez.
➡  Il courrait lorsque...- »

Mais la jeune fille ne sut finir sa phrase, abasourdie par la gifle cinglante qu'elle venait d'essuyer. Elle sentait les larmes lui montaient aux yeux à cause de la douleur qui incendiait sa peau.

« C'est la troisième fois ce mois ci, Olivia. Tu passes pour une sauvage et j'en ai assez que tu confirmes ce qu'on dit de toi. »

Blessée et surprise - Damien ne l'avait jamais giflé auparavant. Et si, d'aventure, il l'avait fait, c'était lorsqu'elle était très jeune.

« Il m'a dit que Papa était mort parce qu'il n'était pas un assez bon policier. Il n'a eut que ce qu'il méritait !
➡  Alors c'est pour ça... »

Elle baissa les yeux, coupable. Son frère devait bien être embarrassée d'avoir comme soeur qui se battait de la sorte. Dépassé par les événements, Damien choisit de faire ce que depuis toujours il faisait: Ne pas blâmer sa soeur.

« Tu lui as cassé autre chose que le nez, j'espères ? »


☼  ☼  ☼  ☼  ☼  ☼  ☼  ☼  ☼


« Mais maman, c'est le job de ma vie !
Tu as surtout l'intention de nous laisser, ta soeur et moi. »

Olivia regardait leur débat en sirotant son chocolat chaud, fatiguée. Elle s'imaginait ce que serait la vie sans Damien, et ça ne lui donnait pas envie. L'état de sa mère s'était clairement amélioré mais elle était toujours très dépendante d'autrui. Pour l'instant, elle et son frère se relayaient sans cesse ce qui permettait à chacun de s'occuper d'eux même à la fois.

« Olivia ! Dis lui toi ! »

L'interpellée fut surprise d'être traîné dans la conversation. Ses yeux croisèrent ceux de Damien et elle grimaça.

« Woh ! Je n'ai rien à voir dans cette histoire, moi ! Mais Damien a raison.  
Oh, par pitié !
Ouiiiiii ! geint Damien, au comble de la joie. C'est l'affaire de ma vie. »

Olivia ne savait pas grand chose de cette affaire à l'époque mais elle coûterait effectivement sa vie à Damien.


❅  ❅  ❅  ❅  ❅  ❅  ❅  ❅  ❅


« Tu es sûre de tenir le coup sans moi ?
Bien entendu. Ne t'inquiètes donc pas pour ta vieille mère. Ton frère est probablement dans une pire situation que moi. »

Les deux femmes sourirent tristement au souvenir de ce garçon disparu de leur vie depuis 3 ans sans laisser de traces autre qu'un curieux sentiment de déjà vu. Olivia fonça sur sa mère sans douceur, comme elle seule savait le faire, et la serra le plus fort qu'elle pouvait.

« Si tu essayes de commettre un homicide, tu es sur la bonne voie... » lâcha sa mère d'une voix étranglée.

Ce à quoi sa fille rit, pleine d'amertume. Elle saisit ensuite sa valise et monta dans sa voiture ; Avant qu'elle puisse démarrer, sa mère était au carreau, visiblement concernée.

« Oui ?
Je suis fière de toi. Je sais que tu reviendras avec Damien. »

Sans qu'Olivia puisse commencer à formuler une réponse, la femme se retira, le visage emprunt à l’inquiétude. Silencieuse, la jeune fille démarra. En direction de Venise.



Wicked
Jeune
COMMENT AS-TU DÉCOUVERT DP?Je crois que c'était par top-site, mais j'ai un doute °-°
UN PETIT MOT?J'adore sérieusement le forum (Même si mon ordi rend les couleurs très claires ce qui pose quelques soucis de visibilité, mais bon) ; J'avais hésité à m'inscrire mais il y a pleins de petits innovations qu'on ne voit pas ailleurs qui sont charmantes :')
Rinko Sakuma 【Yondemasuyo, Azazel-san】
Marco S. Da Firenze
Marco S. Da Firenze


Age : 20 Merci qui : Alone ♥ Messages : 72

Voir le profil de l'utilisateur

OLIVIA STRELL ϟ RAISE YOUR WEAPONS Empty
Mar 24 Juin - 12:20
Bienvenue à toi ♥️   OLIVIA STRELL ϟ RAISE YOUR WEAPONS 1857171479  


Alone Caesus
Alone Caesus


Age : 24 Merci qui : BERLINGOT. ❤ Messages : 217

Voir le profil de l'utilisateur

OLIVIA STRELL ϟ RAISE YOUR WEAPONS Empty
Mer 25 Juin - 12:47
Bienvenue sur le forum! *A*
(Oui une en plus dans le clan des Venitiens héhé)

Une histoire très triste, mais émouvante. Tu es validée jeune fille!
Contenu sponsorisé




OLIVIA STRELL ϟ RAISE YOUR WEAPONS Empty

OLIVIA STRELL ϟ RAISE YOUR WEAPONS

Page 1 sur 1


DRAMATIS PERSONÆ :: Personaggi :: Identificazione :: Validés
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-